Laurent Ournac revient sur les raisons de son obésité



People

Le comédien a perdu plus de 60 kg et depuis, n'a de cesse d'avertir sur les dangers de la malbouffe, ce qu'il a fait auprès de Marina Carrère d'Encausse après la diffusion du documentaire "Malbouffe sans frontière".



Le 6 avril prochain, Laurent Ournac qui a perdu 60 kilos en quelques mois, sortira son autobiographie «Celui que je rêvais d'être». Mais avant cela, il a voulu aborder la façon dont il est devenu obèse morbide et qui selon lui est dû à de très mauvaises habitudes prises par "manque de temps et de connaissances" qui sont devenues de véritables addictions.

Mardi 15 mars, France 5 diffusait « Malbouffe sans frontière », un documentaire qui entendait montrer comment les industriels nous faisaient consommer toujours plus, et toujours plus mal. Après la diffusion, Marina Carrère d'Encausse a reçu en plateau la star de Camping Paradis. L'acteur de 35 ans s'est confié sans détour sur son obésité. "À la naissance, j'étais plutôt une petit crevette et puis, très vite, j'ai eu quelques kilos en trop. À l'adolescence, ces quelques kilos sont devenus de bonnes dizaines de kilos. Et c'est vraiment lorsque je suis devenu un jeune adulte et que je me suis installé seul que la courbe de poids a explosé."

"C'était du gavage"




En 2007, au Festival du film de Luchon


Dans sa famille, l'alimentation raisonnée n'est pas au centre des discussions. Ce qui compte, c'est de bien manger et de surtout ne jamais avoir faim... comme dans de nombreuses autres familles finalement. Dans l'enfance – on ne parlait pas encore de malbouffe –, il y avait déjà des nuggets et des cordons bleus. (...) À l'adolescence, je me suis tourné beaucoup vers le sucré, par goût et par plaisir. Parce que c'est facile quand on sort se balader à la sortie des cours avec les copains. On va à la boulangerie acheter un paquet de bonbons, à l'épicerie acheter un paquet de gâteaux. Au début, je partageais le paquet de gâteau avec des amis et après je ne le partageais plus et je le mangeais seul."

L'engrenage s'est mis en route et les mauvaises habitudes sont devenues des addictions dont Laurent Ournac ne pouvaitt plus se passer malgré un sentiment de culpabilité :"J'ai fait vivre tous les kebabs de mon quartier pendant quelque temps, les fast foods aussi, évidemment. Puis il y avait les livraisons de pizzas... (...) Je voyais bien que je payais tous les abus que je faisais", reprend PurePeople.

Pour parler de cette période, le comédien emploie des mots forts, qualifiant sa conduite alimentaire de « gavage ».

C'est une sleeve-gastrectomie (une opération sans retour qui consiste à retirer plus des 3/4 de l'estomac) qui a permis à Laurent Ournac de perdre plus de 60 kilos. Et de reprendre une conduite alimentaire saine qui lui apporte une énergie et une joie de vivre décuplée, comme il en témoigne sans cesse depuis sa « transformation » : il participe volontiers à des émissions ou fait des conférences sur les dangers de la malbouffe.


Laurent Ournac en 2005 dans l'émission "Mon incroyable fiancé"


Et aujourd'hui, après avoir perdu plus de 60 kg